L’orpheline des neiges T1

l-enfant-des-neiges-tome-1Titre: L’enfant des neiges/ l’orpheline des neiges

Auteur: Marie-Bernadette Dupuy

Éditeur: JCL/france loisirs

Genre: Terroir

Date de parution : Septembre 2008

Série: 1er tome d’une série de 7 romans.

Pages: 656

 

Résumé

Un soir glacé de l’Épiphanie 1916, dans le village de Val-Jalbert, au Lac-Saint-Jean, une des religieuses du couvent-école découvre un bébé d’un an, niché dans un ballot de fourrures. Les soeurs de Notre-Dame-du-Bon-Conseil viennent alors tout juste de prendre leur fonction d’enseignante, et celles-ci sont bien désemparées devant la fillette abandonnée, peut-être atteinte de la redoutable picote. Val-Jalbert, bourgade ouvrière édifiée au pied de la chute de la rivière Ouiatchouan, abrite une population vaillante où rien ne manque. Gérée par la compagnie qui fabrique de la pâte de bois pour le marché mondial, la vie s’y écoule dans l’ordre et une moralité irréprochable. L’enfant de la nuit bouleversera peu à peu l’existence des soeurs et de leurs voisins immédiats, les membres de la famille Marois, qui la prendront en charge. (résumé coupé volontairement)

Mon avis

Le titre et la couverture m’ont frappés en plein coeur. J’adore la neige, et les enfants. Cependant j’étais septique car le genre de ce roman, à savoir un roman du terroir m’était inconnu voire réservé à un certain public de mon avis. Or ayant lu le résumé j’ai décidé d’essayer. Je n’ai pas été déçue !

Cette saga de Marie-Bernadette dupuy est vraiment sublime. Et commence sans fioriture. Une fillette de un an est déposée par son père sur le perron du couvent école de Val jalbert, village prospère du Québec. L’enfant, découvert presque aussitôt, se révèle être une fille et, d’après le mot laissé par les parents, elle s’appelle Marie-hermine. Elle est malade et les soeurs craignent la « picote » autrement dit, la variole. Cependant la petite fille se remettra, et les routes ne permettant aucun déplacement, elles gardent la petite jusque l’été. Cette enfant enchante les soeurs et bientôt l’une d’elle décide de renoncer au voile pour l’adopter. Mais la grippe espagnole fait rage, et beaucoup en pâtiront. Ainsi la petite, se verra confiée à sa nourrice, une voisine, Elisabeth Marois qui, n’ayant que des garçons rêve d’une petite fille. Ainsi grandit Marie-Hermine, de l’enseignement des soeurs et de l’amour de cette femme. Elle sait que ses parents reviendront elle n’en a jamais douté. De plus elle possède un don merveilleux. Sa voix de soprano qui égaie tous les coeurs et dont Monsieur Marois compte profiter. Y parviendra t’il ? Les parents de l’enfant, que sont ils devenus ? Et ce jeune homme,Toshan, rencontré l’année des 15ans d’hermine, reviendra t’il comme il l’a promis ?

Il est difficile de placer un résumé du début de l’histoire sans révéler des éléments clés. Ainsi je m’arrête ici, car la vie jusque là tranquille de la petite va subir beaucoup de changements. Marie-hermine est une jeune fille d’une grande bonté, qui aime sincèrement les autres et veut une famille. Elle est belle et sa voix…digne d’un rossignol comme elle sera surnommée plus tard.

L’auteure nous plonge dans un quotidien d’avant guerre, et on rentre très facilement dans l’histoire.Les descriptions sublimes ne m’ont pas rebutées contrairement à ce qui arrive souvent. J’étais ravie de découvrir les alentours de Val Jalbert en plein hiver, village qui existe donc réellement. Me promener ainsi à plusieurs centaines de kilomètres de chez moi et suivre le quotidien pas ordinaire d’Hermine m’a ravie. Il m’a parfois été dur de fermer ce livre et ce même si le suspens n’est pas au centre de l’histoire. Cependant je voulais savoir ce qui était arrivé à ses parents, si elle allait les retrouver, et si ce beau métisse reviendrait…

La combinaison de faits historique dans un village bien réel à celui de l’histoire de cette enfant est magique… pas d’ennui, des rebondissements inattendus, de la joie là où je ne m’y attendais pas, des larmes que je n’aurais pas imaginées. Oui L’auteure m’a surprise et conquise. J’ai découvert un genre littéraire qui me plait à présent et mes préjugés sont tombés.

Une série qui commence avec ses joies et ses peines, on se prépare à suivre de ses un an à bien longtemps, le destin peu commun de cette fillette et de ses proches. Les rires succèdent au larmes dans une région magnifique où les blancs et les indiens se mêlent avec méfiance réciproque.

L'enfant des neiges tome 1

Publicités

Une réflexion sur “L’orpheline des neiges T1

  1. Pingback: Throwback Thursday #8 | refuge littéraire

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s