Elle s’appelait Sarah

20213_997505Titre: Elle s’appelait Sarah

Auteur: Tatiana de Rosnay

Éditeur: Le livre de poche

Genre: Réaliste/guerre

Pages: 403

 

 

Résumé

Paris, juillet 1942 : Sarah, une fillette de dix ans qui porte l’étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit. Paniquée, elle met son petit frère à l’abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible.
Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv.
Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie changer à jamais.

Elle s’appelait Sarah, c’est l’histoire de deux familles que lie un terrible secret, c’est aussi l’évocation d’une des pages les plus sombres de l’Occupation.

Mon avis

Tombé dans mes mains tout à fait par hasard, ce livre était à donner. Je n’ai pas vu le film s’y rapportant aussi c’est de par le titre et le résumé que j’ai été attirée. Et j’étais loin d’imaginer ce que j’allais lire.

A travers cette oeuvre, on suit deux histoires parallèles. La première nous est contemporaine. Un couple parisien envisage d’emménager dans l’appartement de la mère du mari à présent en maison de retraite. Ils ont une fille. La femme, journaliste américaine va se voir confier un article fort étrange, la commémoration de la rafle du Vél d’Hiv. Elle se rend vite compte que ça va être plus compliqué que prévu. Mais ce qu’elle ne peut deviner c’est l’histoire qui lie la famille de son mari à cette épouvantable journée…

Les autres chapitres nous content l’histoire de Sarah, petite fille juive qui va se retrouver en plein dans cette rafle de Mai 1942. Cette fameuse nuit, la police française débarque pour les emmener… Sans comprendre elle panique et cache son frère dans un placard, l’enfermant en lui promettant de revenir rapidement. Son père, sa mère et elle commencent alors un chemin connu de tous, mais que chacun désire oublier.

La puissance de ce récit tient d’abord dans la véracité des instants. Des milliers d’hommes, femmes et enfants juifs, ont connus cette rafle qui s’est produite chez nous, par notre police.  Ce qu’ils ont vécu ensuite est dur à lire, à reconnaître Et pourtant…oui les parisiens de l’époque ne se sont pas révoltés contre ces atrocités trop paniqués et ne pouvant concevoir ce qui se passerait, et oui beaucoup qui manquaient d’argent se sont empressés d’emménager chez ces personnes qui ne reviendrait pas. Oui les français ont honte de cet épisode de leur histoire. Julia, la narratrice ne comprend d’ailleurs pas l’indifférence et l’ignorance des français sur ce jour. Elle va creuser et tomber sur le destin de Sarah.

Les personnages sont aussi poignants, surtout du côté ancien de l’histoire. Sarah est une fillette aimante, courageuse et pleine de bonté. Par dessus tout elle veut sauver son frère.Comment ne pas s’attacher à cette enfant ? Les pages se tournent rapidement alors qu’on espère voir arriver un jour meilleur. Qui ne se décide pas à venir. Nombre de fois j’ai espéré, et tant de fois l’espoir s’éteint.

Dans le présent, j’ai moins apprécié même si la ténacité et la compassion de Julia sont juste magnifiques. Cependant c’est presque trop long. On comprend ce qui se passe bien avant Julia et attendre ses conclusions est la seule chose que j’ai regretté. Peut être un peu la fin aussi, mais j’imagine que chacun voudrait sa version de la fin, et que celle ci est bonne même si au fond j’espérais autre chose. Cependant je suis toujours pénible avec les fins d’histoire.^^

Cette oeuvre est époustouflante et de celle qui reste gravée dans l’esprit et le coeur.

Je ne peux que la conseiller à celui qui ne s’est pas plongé dedans. Les seuls moment de répit sont les chapitres au présent. Vous allez vivre une histoire terrible qui se passe chez nous et dont nous connaissons tellement peu de choses au final…

Raw1Ju4tKEgjLEA15zGFU7K_obA@99x99

Publicités

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s