Vous parler de » ça »

laurie-halse-anderson-vous-parler-de-c3a7aTitre: Vous parler de « ça »

Auteur: Laurie Halse Anderson

Éditeur: La belle colère

Date de parution : Octobre 2014

Genre: drame

Pages: 298

 

Résumé

En 1998, Laurie Halse Anderson, jusque-là auteur pour enfants, est réveillée par les sanglots d’une jeune fille. Dans la maison, ses enfants dorment à poings fermés ; c’est un cauchemar qui a réussi à la tirer du sommeil. Répondant au besoin de se vider l’esprit des pensées sombres qui s’y agitent, Laurie attrape un carnet et y couche le brouillon d’une histoire, celle d’une jeune fille qui ne parle plus depuis un terrible crépuscule d’été. Une fois sa mission accomplie, elle retourne se coucher.

Laurie Anderson ne fit plus jamais ce mauvais rêve qui allait pourtant changer sa vie l’année suivante quand les notes seraient devenues un roman vendu à plusieurs millions d’exemplaires, un film hollywoodien (avec Kristen Stewart en 2004), de nombreuses nominations et récompenses, et plus de 30 traductions.

Mon Avis:

Pour commencer, je ne connaissais pas cette maison d’édition, aussi, la couverture m’a interpellée. Rêche tel du papier recyclé, et les lettres en léger relief. Puis j’ai lu la quatrième de couverture… Pas vraiment un résumé mais je me suis laissée tentée… Après tout j’ai moi aussi écris mes rêves parfois même si je ne les ai pas fais éditer ensuite.

Voyons donc cette histoire et son personnage central, une jeune fille qui rentre au lycée et m’a semblé dés le départ, complètement perdue, ailleurs, mal dans sa peau. Cela n’a pas tardé à être confirmé par les premiers chapitres. Ainsi cette fille est rejetée par ses amies d’avant, elle se retrouve seule, incapable de rentrer dans une « case » telle qu’il y en a au lycée (populaire, intello, sportif…). Il semblerait que tout soit lié à quelque chose s’étant déroulé durant l’été. Ainsi entre problèmes à la maison, échecs scolaires, une envie de ne rien faire, et d’autres ressentis, notre héroïne sombre lentement. Et quant à savoir exactement pourquoi… il va falloir attendre.

Nous allons vivre avec elle. Chercher à comprendre ses actions, ses envies, son genre de rébellion, ses angoisses. J’ai voulu la secouer, mais je me suis rendue compte que ce n’était pas de cela qu’elle avait besoin. Elle m’a fait râler, sourire, donner envie de pleurer,… bref je me suis complètement immergée dans l’univers. Ce n’est pas difficile car malgré quelques passages un peu longs, l’intrigue est très bien écrite, les phrases sont fluides, et s’enchaînent. J’avais deviné la fin bien avant de la lire, ce n’était pas difficile. Pourtant ce manque de suspens ne m’a pas énormément manqué contrairement à souvent. Je voulais connaître le cheminement de l’héroïne à laquelle je me suis énormément attachée.

C’est une magnifique histoire, qui pourra paraître lente et manquant d’action pour certains, alors que d’autres comme moi apprécieront de suivre pas à pas, le retour à la normale de la vie de notre héroïne. Je n’ai pas ressenti de coup de cœur, mais j’ai énormément apprécié ce livre. méfiez vous du calme et de la tranquillité apparente de l’histoire, tout pourrait s’accélérer bien plus vite que vous ne le pensiez…^^

Vous parler de "ça"

Publicités

Une réflexion sur “Vous parler de » ça »

  1. Pingback: Je suis une fille de l’hiver | refuge littéraire

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s