Prisonnier

couv9850-300x417Titre: Prisonnier

Auteur: Thierry-René Murat

Éditeur: Persée

Parution: 2014

Pages: 410

 

 

Résumé 

Réveil brutal pour Pierre. Gueule de bois ou suites d’un passage à tabac, Pierre n’est que douleur et fatigue. Il ne se souvient de rien.

Que fait-il dans ce cachot ? Grossière erreur ou enlèvement, il n’a
rien fait de répréhensible justifiant une incarcération. Alors, qui le
détient et pourquoi ? Il pense son séjour en prison de courte durée, et
pourtant celui-ci s’éternise ; la situation le dépasse. Pierre lutte pour
ne pas devenir fou devant l’inutilité de son savoir et de ses stratégies
pour s’en sortir. Course dans le vide, coups d’épée dans l’eau, aucune
issue raisonnable ne se présente à lui. Seul l’imaginaire lui permet de
sortir de cet espace clos dans lequel il croupit. Commence alors pour
lui, l’arrogant, le suffisant, un long pèlerinage sur place, une descente
aux enfers au plus profond de son être. Ce pénible cheminement
intérieur va le conduire à abandonner ses préjugés pour aller à la
découverte de lui-même.

Mon Avis

Je remercie les éditions Persée pour la découverte de ce roman.

Pour commencer, je trouve que la couverture sobre va exactement avec l’intrigue. On ne voit qu’une ombre derrière des barreaux et le titre n’est lui même pas très évocateur c’est pile ce qui nous attend. Préparez vous à beaucoup de mystère et armez vous de patience à la lecture de ce roman. Vous n’êtes pas prêts d’en deviner la fin.

On se retrouve plongé dans un cachot sombre avec Pierre, complètement déboussolé, qui a perdu la mémoire sur beaucoup de choses. Cet homme pense rapidement avoir été enlevé, étant persuadé de n’avoir rien fait de répréhensible. Il va devoir trouver seul les réponses à ses questions, et découvrir petit à petit qui il est réellement.

Je ne peux pas détailler l’histoire sans donner d’indices. C’est un roman très introspectif, où les dialogues sont remplacés par des monologues. Le lecteur n’en sait pas plus que Pierre mais il a accès à ses pensées et peut donc se faire plus rapidement une image de ce qu’il se passe. Comment ne pas devenir complètement fou, enfermé dans un cachot sans contact avec le monde extérieur ? Pierre va beaucoup travailler sur lui même sans s’en rendre compte.

J’ai aimé le suivre dans cette évolution qui est impressionnante au bout du compte. Parfois certains passage m’ont parus long… surtout au début où je pense qu’il y a trop de détails, de descriptions. Au fur et à mesure de la lecture, c’est devenu moins fréquent. C’est un véritable voyage intérieur que l’on effectue dans ce livre. L’auteur est d’ailleurs doué pour tout ce qui est narratif, et la première personne est très bien utilisée. Cependant j’avoue avoir eu envie de presser les choses, de brûler des étapes, d’avancer. Me refréner a été difficile car je ne lis que peu de livre de ce style. Je ne regrette cependant aucunement mon choix et la fin m’a beaucoup plu.

Je pense néanmoins que tout public n’accrochera pas à ce récit. Il y a peu d’action, énormément de pensées, le personnage est seul la plupart du temps, les jours s’écoulent lentement. Je le conseille à toute personne qui veut réfléchir, qui est prêt à prendre son temps, et qui souhaite découvrir ce qui peut changer un homme…

Prisonnier

Publicités

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s