Invisibilité

kLKGqodsvuqb-9TzsrOwH51igK8@138x203

Titre: Invisibilité

Auteur: Andrea Cremer & David Levithan

Éditeur: Michel Lafon (Jeunesse)

Pages: 430

Genre: Fantasy

 

Résumé

Stephen est invisible depuis toujours.
Une malédiction impossible.
Jusqu’au jour où Elizabeth le voit.
Elle seule peut briser le sort.
Au risque de les séparer à jamais.

 

Mon Avis

Voici Invisibilité avec sa couverture magnifique et ses lettres en relief… Merci aux éditions Michel Lafon ! Le résumé, court mais intriguant ne fait qu’ajouter à l’envie d’ouvrir ce roman et découvrir son histoire.

Stephen est un jeune qui est invisible. Il vit seul depuis la mort de sa mère qui a toujours été dévouée à ses cotés. Son père à plutôt fuit ce fils qu’il ne pouvait voir. On se retrouve donc avec un garçon spectateur de la société, qui ne connaît rien au social. Et puis un jour, de nouveaux voisins débarquent. Rien de bien surprenant jusqu’au jour où Elisabeth, la fille de la nouvelle famille, voit Stephen. Oui, en chair et en os. Mais comment est ce possible ? Comment cette jeune femme est elle capable de le voir, lui le descendant d’une malédiction familiale ? Beaucoup de malentendus vont s’en suivre mais surtout une volonté de briser ce sort va naître et des liens vont se nouer.

Et surtout Stephen va découvrir la vie, le quotidien. Lui qui doit se concentrer pour toucher quelque chose, manger, tourner une poignée… il va pouvoir profiter d’interactions humaines normales. Et ce coté est plutot bien trouvé. Par contre Elisabeth, qui vient de vivre des évènements assez traumatisants et peine à se retrouver elle même devient très avenante, sans aucune méfiance face à un inconnu qu’elle fait meme rentrer chez elle. Cette incohérence avec son histoire m’a choquée… je veux bien qu’elle tombe amoureuse, tout le monde l’aura deviné, mais tout de même.De plus elle devient vite une jeune fille pleine de tirades longues et poétiques qui sont assez ennuyantes. Heureusement, il y a son frère, Laurie qui est pour moi, le meilleur personnage du roman. Il a vécu quelque chose de traumatisant, néanmoins il est d’un naturel optimiste et doux. Malgré le fait qu’il ne voit pas Stephen, leur amitié va être magnifique. Avec les beaux chapitres sur Stephen, ce sont ms meilleurs moments.

Coté suite de l’histoire, j’ai eu pas mal de réticences. On nous parle d’une malédiction, de pouvoir, de sorts, de personnes qui peuvent voir ces sorts. Mais d’où ça sort tout ça ? aucune idée. L’origine ? on ne sait pas. Il n’y a pas de profondeur dans cette magie. Et cela manque au roman. De plus, je n’ai absolument pas compris les raisons du lanceur de sort, tout est trop rapide ou paradoxalement pas assez développé. On ne sait pas sur quel pied danser. Des actions peuvent se dérouler en moins de temps qu’il n’en faut pour le lire avant de laisser place à de longues périodes de romance, cachotteries et autre… Je ne suis pas parvenue à adhérer au couple Stephen/Elisabeth. Quant à la résolution de l’histoire, j’ai trouvé cela rapide, et baclé. Surtout au niveau d’Elisabeth encore une fois…

Quant à la fin… j’ai trouvé que la suite serait facile à imaginer, c’est très ouvert mais pas dérangeant. C’est plutôt réussi. Du moins de mon avis. Non vraiment ce qui m’a dérangé ce sont ces longueurs, puis une rapidité déconcertante avant de retrouver de la lenteur… on navigue entre les deux et s’adapter à ce rythme personnellement, m’a agacée. Aussi, des personnages pas assez développés, c’est frustrant…

Invisibilité

Publicités

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s