La fille de la ville

couv-fille-de-la-ville-620x987Titre: La fille de la ville

Auteur: Boris Lanneau

Éditeur: Sarbacane (collection Exprim’)

Genre: Jeunesse

Parution: septembre 2015

pages: 293

 

 

Résumé:

Cnq potes à la vie à la mort, cinq gars de la campagne : ils se surnomment « l’Équipe ». Il y a Attila, le chef ; Dolby, le petit gros ; Dudu, celui qui conduit la 2-Chevaux, toujours bien coiffé dans ses chaussures bateau. Le quatrième, fou et footeux, c’est Jmenba, qui rêve de Gepffroy-Guichard. Et le dernier, c’est Rouge-Gorge, le poète.

Cinq gars de la campagne, avec une 2-Chevaux et des rêves de fille de la ville – cette fille incroyable qui les a tous éblouis l’été dernier. Il paraît qu’elle revient le mois prochain. Tous veulent la conquérir, bien sûr…

Mon Avis:

Déjà je remercie les éditions sarbacane de m’avoir permis de découvrir ce livre. Ensuite j’avoue que le résumé m’avait attiré, mais que je craignais tout de même cette lecture, de par ce que j’avais pu lire sur d’autres blogs. Ce n’est pas mon genre de livre, mais j’étais bien décidée à essayer.

Ces cinq garçons sont amis, vivent à la campagne, s’éclatent comme ils peuvent et rêvent de revoir cette fille de la ville qui l’an dernier était passée par là… Jusque là pas de soucis. Mais pendant ma lecture, j’ai eu beaucoup plus de mal. Déjà, tout commence avec une chasse au lièvre en 2 chevaux, pour nous faire découvrir les caractères et spécificités des 5 garçons. Et dés ce premier chapitre j’ai tiqué. J’ai trouvé ces jeunes hommes immatures et sans intérêt. Aucun d’eux ne m’a attiré. Je ne suis pas du tout rentrée dans l’histoire. L’humour de l’auteur est certes très bien placé mais ne m’a pas amusé. La seule chose que j’ai pu apprécier fut la solidarité entre amis.

Chapitre après chapitre je me suis ennuyée, et pourtant j’adore la littérature jeunesse, mais c’était tellement irréaliste à mes yeux… ou stupide je ne sais pas. Leurs actions je précise. Bien sur ils sont jeunes mais il y a des limites. De plus le langage m’a déçue. Oui je vais paraître très vieux jeu, cependant il y a trop de gros mots, d’argo, et même de vulgarités. Ensuite, le rythme reste très lent. Plusieurs fois j’ai faillis abandonner ma lecture. Je pourrais aussi dire au vu des sujets évoqués, et des passions des personnages, que ce livre plaira surement davantage à des garçons qu’à des filles.

On trouve quand même quelques belles leçons, car ces messieurs vont apprendre que les actes ont tous des conséquences et qu’il faut les assumer. mais cela n’a pas suffit à me faire apprécier ma lecture.

En somme, les idées de base sont bonnes, mais je n’ai pas adhéré au style, ni à la plupart des péripéties du scénario. Une lecture décevante mais qui je pense peut plaire à ceux qui cherchent une lecture simple, et de l’humour bien souvent « masculin ».

La fille de la ville

Publicités

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s