Le bois dormait

 

1507-1-2Titre: Le bois dormait

Auteur: Rebecca Dautremer

Éditeur: Sarbacane

Parution : Novembre 2016

Genre: Jeunesse/Album

 

 

4ème de couverture

Deux personnages, dont l’un semble un prince, s’engagent sur un chemin. Ils bavardent, remarquent un papillon, puis une grenouille, un lièvre, un éléphant… un cavalier – tous endormis. Pénétrant dans les faubourgs d’une ville, ils découvrent cette fois un enfant sur une balançoire, tout un orchestre, un balayeur, deux boxeurs, un roi et une reine – guère plus éveillés. Nul doute, nous sommes dans l’univers étrange de La Belle au bois dormant, mais sans les codes visuels habituels. Inutile de raconter le conte, tout le monde connaît. C’est plutôt l’occasion de jouer avec le lecteur (et le prince du début).

Mon avis

Je remercie les éditions sarbacane qui m’ont permis de découvrir cet étrange conte revisité ainsi que son auteur. Nous voici face à un album très original…

L’histoire est sensiblement racontée sur la quatrième de couverture. Je ne vais donc pas le recopier. Le texte est très court, et il s’agit toujours d’un dialogue ou d’un monologue entre nos deux personnages, un qui semble professeur et l’autre, un prince. Sur chaque double page, nous retrouvons le même schéma : à gauche, les deux individus sont dessinés en noir et blanc, et narrent l’histoire. à droite, une superbe illustration vient soutenir leurs propos. En fait, ils sont dans la même position que le lecteur et commentent ce qu’ils voient.

C’est une façon de faire très originale. On remarquera vite que le prince est lui aussi acteur puisqu’il semblera s’attacher à ces gens. C’est très facile à comprendre, de part les explications du narrateur et des dessins explicites parfaitement réalisés. Même si je pense qu’il faudra au moins attendre 6 à 7 ans avant qu’un enfant ne saisisse vraiment le scénario. Plus tôt il s’intéressera aux images, lui qui n’a pas vraiment de jugement contrairement à nous, adultes. En effet, même si les illustrations restent bien faites, ce n’est pas du tout un style qui attire mon oeil. Trop de détails en arrière plan comme sur les personnages, je n’adhère pas aux dessins. Mais je sais par expérience qu’un enfant voit les choses différemment. Et le fait que ce soit court et simple incitera le petit lecteur à entamer sa lecture ou se la faire raconter.

En résumé j’ai adoré l’originalité dans la façon de raconter une histoire, avec ces deux personnages, j’ai complètement accroché à cette autre version de la belle au bois dormant, simplement, le style graphique n’est pas le mien. Aussi je le conseille à toute personne, en particulier les petits mais aussi les autres pour passer un court moment d’immersion magique…

kinou content 2

Publicités

3 réflexions sur “Le bois dormait

  1. Pingback: C’est lundi #102 | refuge littéraire

  2. Pingback: Bilan de Novembre 2016 | refuge littéraire

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s