Dans le noir

14962841_152472461889846_821744874_n

Titre: Dans le noir

Auteur: Lara Elric

Éditeur: Auto-édition

Genre: réaliste/ apocalyptique

Pages: 459

 

4ème de couverture

Olivia, jeune femme moderne et tout à fait normale, se trouve un soir confrontée à une panne d’électricité. Ce qui n’était qu’une gêne mineure dans une soirée morose va rapidement s’avérer être un problème bien plus grave qu’elle ne le pensait. La panne dure et elle va devoir s’acclimater à de nouvelles conditions de vie plus rudes. Dans un univers où tout ce qui lui est familier est devenu inutile, il lui faudra affronter un monde qui a changé et dans lequel l’autre est devenu une menace. Avec l’aide d’un petit groupe réuni au gré du hasard, elle va tenter de s’en sortir en espérant un retour à la normale. Son caractère et son courage suffiront-ils pour faire face à des dangers auxquels elle n’est pas préparée ? Suivez Olivia et ses amis dans un périple palpitant qui vous fera reconsidérer votre quotidien.

Mon Avis

Je vais commencer par remercier l’auteur, Lara Elric, de m’avoir laissé lire son livre. C’est simple, j’ai eu un énorme coup de coeur pour ce roman qui pourrait un jour devenir réalité.

Nous allons suivre Olivia, une jeune femme, à travers une panne d’électricité. Comment ça c’est banal ? Et si cette simple panne commençait à durer ? quels en seraient les effets ? C’est une énorme réflexion que nous entamons ici, nous qui sommes habitués à vivre de façon assistée il faut bien l’avouer. Il va donc falloir s’adapter. Olivia va se faire des amis qu’en temps normal, elle n’aurait surement pas approché. Elle va découvrir la solidarité, l’entraide, mais aussi malheureusement, la violence, la décadence d’un monde qui n’a plus de limites. C’est transcendant de vérité. Et rien ne sera épargné à notre héroïne. C’est un monde tel qu’elle ne l’aurait jamais imaginé qui va peu à peu, s’organiser. Mais que faire face à quelque chose auquel personne n’est préparé ? Y a t’il un moyen de se retourner ? Après tout nos grand parents et au delà vivaient sans électricité eux aussi…

J’ai été vraiment retournée par cette lecture qui dégage un réalisme presque effrayant. Notre monde, devient progressivement une scène apocalyptique car plus rien n’est sous contrôle. Et l’auteur à bien su faire évoluer la tension d’abord presque risible autour d’Olivia et ses amis. Au fut et à mesure que les jours et les semaines passent, elle augmente, s’intensifie pour en devenir presque insoutenable. De ce fait, il faut tourner encore et encore les pages, pour espérer un retour à la normale, des solutions, un peu d’espoir… Je me suis retrouvée immergée très rapidement dans l’histoire et j’ai ressentis un grand panel d’émotions. Les personnages sont attachants, différents, ils représentent bien ce que toute sorte de gens peuvent penser dans de pareils moments. A savoir qu’on a les pensées de chacun par ci, par là, ce qui nous rapproche beaucoup d’eux.

D’ailleurs, vers qui ira votre préférence ? Car outre Olivia elle même, il y a le couple de personnes âgées qui l’accueille dés le premier jour, mais aussi Julien leur neveu instituteur, assez intellectuel mais moins dans l’action, ou encore Steve un jeune homme très observateur attiré par les hommes et qui a toujours un mot pour vous détendre.Vous pencherez peut être plus pour Vanessa la maman protectrice et sa petite fille ? Et j’en passe car ce petit groupe finit par se constituer d’une quinzaine de personnes… De quoi largement s’y retrouver !

Alors oui, il y a bien quelques petits défauts, comme des descriptions un peu courtes, de légers soucis dans les conversations surtout en fin de livre où parfois il est difficile de savoir qui parle par exemple. Oui il manque des réponses à des questions essentielles comme, où est passé le gouvernement ? et d’autres que je ne citerai pas pour ne pas spoiler. Pour moi, tout cela mériterait largement un second tome. Il y a de la matière, et je serais on ne peut plus ravie de retrouver tout ce petit monde. Malgré tout, cela ne m’a pas empêché de ressentir ce petit « truc » qui donne au livre le titre de coup de coeur !

kinou cpt gaga

Publicités

3 réflexions sur “Dans le noir

  1. Pingback: Bilan de Novembre 2016 | refuge littéraire

  2. Pingback: C’est lundi #103 | refuge littéraire

  3. Pingback: Bilan Annuel, Hello 2017 | refuge littéraire

Un petit mot est toujours lu et très apprécié

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s